L’acu-Z- Quand j’t'le dicte

Quand j’t’le dicte

5 Mai une étoile c’est rapproché .Un baiser
Elle c’est méritée.
Dieu j’tien a te remercier
Pour tout cette simplicité.
Chargé d’une étoile
J’ai été, une simplicité c’est compactée.

Une belle idée ont as formés.
Ont ma informé d’une belle
Qualités, Celle de t’aimé. Une
Complicité dont jamais je
N’oublierai.

Quand j’t’le dicte l’intensité qui
S’trouve dans mon honneur.
Lorsque tes lèvres
Frottent miennes, tu
Remercie tout mon honneur.
Bébé j’t’aime j’tien a t’avoir
Prés d’moi.

Un mur ta défoncé lorsque
Tu y es entré. Tu as fais
Oublier la peine, une seule
Complicité sur laquelle
J’peux compter. Lorsque
J’entends ta voix une douce
Mémoire s’imprime à notre
Histoire.

Laisse moi te promette le mariage
Tout se dont ta penser depuis ton
Premier baiser. Un château, un prince,
Un chameau ou même un lama.

Quand j’t’le dicte l’intensité qui
S’trouve dans mon honneur.
Lorsque tes lèvres
Frottent miennes, tu
Remercie tout mon honneur.
Bébé j’t’aime j’tien a t’avoir
Prés d’moi.

Sentir tes doux cheveux frotter
Entre mes doigts je ferais tout
Pour que tu te sentes bien comme
J’me sens bien avec ta personnalité.
Reste près d’moi.

L’étoile que je me suis méritée
Une place dans mon cœur elle
C’est garder pour une éternité.
Je suis prêt à vous l’avouer
Je l’ai trouvé elle se trouvait
Juste devant moi.

Un baiser j’aime bien lui procurer
Pour ne pas m’ennuyer pour les
Secondes à venir.

Désolé si je t’ai blaiser aucunement
Cela n’était voulu, un sourire tu ma
Procurer j’aimais j’te laisserais
Périr parce que c’est avec toi
Que je veux mon avenir
Chérie j’tien a te remercier
Pour le bonheur que tu me procure.

Quand j’t’le dicte l’intensité qui
S’trouve dans mon honneur.
Lorsque tes lèvres
Frottent miennes, tu
Remercie tout mon honneur.
Bébé j’t’aime j’tien a t’avoir
Prés d’moi

Depuis le premier moment ou
Les papillons ce sont mieux
À voler j’me suis dit t’aimer
Et j’ai pensé que cela
Devrait durer. Une
Intuition dont j’avais raison

J’enregistre s’te track pour
Te montrer qu’une éternité
N’est pas assez pour te
Prouver a quelle point j’peux t’aimer.

Tu te rappelle du premier baiser celui
Passer le 5 mai et bien moi depuis
Ce temps je maintiens se que je
Ressens, Une éternité n’est
Vraiment pas assez.

Maintenir ma vie a tes cotés
Souvent j’ai rêvé mais
J’espère que cela pourrais
Se réaliser dans une coupe d’année
C’est peut-être pas une demande en
Mariage mais j’peux t’jurer que
Dans des années j’peux t’faire rêvée.

Chérie quand j’t’le dit j’espère que tu m’croit…ONE LUV

Publié dans : ||le 20 janvier, 2007 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

architecture |
Claire AMOUREUX-NICOLE |
Sommeil leger |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le collectif BD
| La Compagnie Melkior Théâtre
| Artisanat Energétique